Bepos en Aveyron

Construire le futur

Les résultats de l’étude

Je reprend ci-dessous une partie du rapport de l’étude de sols qui fait en tout 14 pages.

En gras et en orange les points importants.


Les éléments relatifs aux risques naturels identifiés sur la commune sont:

Pour la zone de sismicité, l’aléa est très faible (= à 1).

Pour le retrait/gonflement, l’aléa est moyen.

legende

En cliquant sur l’image, le lien se fait vers le sitegeorisques.gouv.fr, vous pouvez renseigner les champs pour aller à l’emplacement de votre choix.

Les sondages réalisés in situ ont permis l’identification suivante, sous une couche superficielle végétalisée (épaisseur de l’ordre de 30 cm à 40 cm) :
➢    des sables argileux à argiles limoneuses, rencontrés jusqu’à 0,9/1,1 m de profondeur au droit des sondages réalisés. Ces terrains présentent des caractéristiques mécaniques faibles.
➢    des argiles marneuses rouge grise, rencontrées au delà. Ces terrains présentent des caractéristiques mécaniques faibles à moyennes jusqu’à 1,4/1,7 m de profondeur puis plus élevées au delà.

III.2 — Première estimation des caractéristiques mécaniques des sols
Les essais réalisés in situ permettent de dresser le tableau de synthèse présenté ci-après.

Toit de la
couche
(m / TN)
Nature des sols Valeurs mesurées Première approche des
caractéristiques
géotechniques
0,3 à 0,4 Sables argileux à argiles limoneuses qd < 2 à 5 MPa qd = 2 MPa
0,9 / 1,1 Argiles marneuses rouge à grise qd = 7 à > 10 MPa qd = 10 MPa

2. Hypothèses géotechniques

      Modèle géologique et hydrogéologique
>    Le terrain présente une dénivelée de l’ordre de 1,0 m au droit de la future construction.
>    Les sols superficiels sont peu à moyennement compacts jusqu’à 1,4/1,7 m de profondeur. Ces terrains argileux sont par ailleurs sensibles aux variations hydriques. Au-delà de 1,4/1,7 m, les argiles marneuses présentent une bonne compacité.
>    Des suintements ont été décelés tout le long des fouilles à la pelle mécanique. Il s’agit probablement de circulations d’eau superficielles.

Risques naturels
Retrait / Gonflement : Le terrain est situé en zone d’aléa moyen vis-à-vis du retrait et gonflement.
Ouvrage
•    Le niveau bas de la construction est prévu en remblai sur vide sanitaire entre + 0,2 m et
+ 1,0 m par rapport au terrain actuel.
>    En l’absence d’éléments, les charges sur fondations sont supposées faibles.

3. Approche générale de la Zone d’Influence Géotechnique

La Zone d’Influence Géotechnique au sens de la norme NF P 94-500 constitue la zone d’interaction entre l’ouvrage, le terrain et son environnement.
Après examen des hypothèses géotechniques, la Zone d’Influence Géotechnique est limitée à l’emprise de l’ouvrage.

 4. Contraintes géotechniques

Les risques géotechniques identifiés au stade de l’avant-projet conditionnant l’adaptation de l’ouvrage, sont les suivants:
>    Hétérogénéités entre les différents points de sondages réalisés.

> Sols présentant un risque de retrait et/ou de gonflement.

 IV.4 Principes constructifs envisageables pour l’avant-projet

N.B. : Les choix constructifs sont du ressort de la maîtrise d’ouvrage ou de la maîtrise d’œuvre.
Compte tenu des éléments précédents et dans la limite de la mission G2AVP, il pourra être envisagé les principes constructifs ci-après qui seront détaillés séparément dans les paragraphes suivants.

Principe de fondation

Fondations superficielles

Principe d’adaptation du dallage

Il est prévu un plancher établi sur vide sanitaire

• Éléments enterrés

Le projet, tel qu’il nous a été défini ne comporte aucun élément enterré (sous-sol, cave, etc…). Si des parties enterrées devaient être réalisées, des dispositions spécifiques devraient être prises pour s’affranchir des éventuelles venues d’eau.

IV.4.1 — Fondations superficielles

Références normatives :
DTU 13.12 — Règles pour le calcul des fondations superficielles — Mars 1988

Niveau de l’horizon de fondation

Il pourra être envisagé de fonder la construction dans les argiles marneuses compactes dont le toit a été rencontré au droit de nos sondages à partir de 1,4/1,7 m de profondeur. On respectera un ancrage minimal de 20 cm dans cette couche porteuse.

        Contrainte

La contrainte aux états limites de service dans ce niveau, sous une charge verticale centrée, peut être estimée, en première approche, à:
                                          qels < 0,25 MPa (25 t/m2)

Dans le cas éventuel de charges inclinées, cette contrainte devra être réduite (en fonction de la nature du sol, de l’angle d’inclinaison de la charge, de l’encastrement et de la largeur de la fondation).

Tassements

A ce stade du projet les descentes de charges n’ont pu nous être communiquées.

Les tassements théoriques à long terme ne peuvent être calculés à partir des résultats des essais au pénétromètre dynamique. Cependant, compte tenu de la nature et de la compacité du sol d’assise préconisé précédemment, les tassements qui se produiront devraient être d’amplitude très limitée et ne devraient pas générer de tassements différentiels prohibitifs sous réserve d’une bonne homogénéité du sol de fondation.

Sujétions d’exécution

Les principes généraux d’exécution devant être retenus, à ce stade de l’étude, sont les suivants :

L’ensemble des fondations de l’ouvrage devra impérativement être établi sur un sol d’assise homogène (sols de nature et compacité identiques).

Les fondations devront être coulées immédiatement après l’ouverture des fouilles sur un fond de fouille propre et sec. La présence éventuelle d’eau météorique en fond de fouille nécessitera un épuisement et un curage supplémentaire.

Le terrain autour de la construction devra être aménagé pour évacuer les eaux de ruissellement vers l’extérieur de la construction.



IV.4.2 — Conditions de terrassements

Une attention particulière sera exigée pour les terrassements dans les matériaux limoneux ou argileux sensibles au remaniement et dont la portance peut varier pour de faibles variations hydriques.

Nous attirons l’attention sur les éventuels problèmes de portance médiocre en période humide qui pourraient nécessiter la mise en œuvre d’une couche de forme pour assurer la traficabilité du site.

 

gfc_implantation

Laisser un commentaire

Champs Requis *.